Loi de transition énergétique ? ou loi de pérennisation énergétique ?

Après 3 ans de gestation difficile la loi est enfin sortie. Résultat ?

Une prouesse médiatique pour afficher des objectifs publicitaires sur le développement durable mais qui dissimulent un consensus politique afin de préserver les intérêts des industriels de l’énergie (EDF, AREVA …).

Des contradictions flagrantes

Comment réduire de 50% notre consommation énergétique en 2050 sans réduire la production d’énergie atomique ? Car le titre VI du texte dit ceci « La loi permet de diversifier les sources d’énergie pour ramener la part du nucléaire à 50 % de la production d’électricité à l’horizon 2025. La capacité nucléaire installée est plafonnée à 63,2 GW (ce qui représente la capacité nucléaire installée actuelle) » en clair pour diminuer le taux de l’atome il faut augmenter la consommation totale.
Cependant il n’y a aucune clarification concernant l’évolution du parc nucléaire. Le gouvernement français propose de ramener la capacité nucléaire installée à 63,2 GW mais en quoi cela garantira la réduction à 50% ?
Finalement cette loi est un habillage politique (encore un) qui ne change pas grand-chose et qui permettra à la France de jouer les « gros-bras » de l’écologie à la conférence COP21 de fin d’année et surtout de pérenniser l’énergie atomique… vous avez dit média-cratie ?

Il est temps d’être sérieux et responsable

Engager l’avenir des citoyens sous un habillage vert est un leurre que nous dénonçons. Signez la pétition avec nous pour le développement des énergies renouvelables sans l’énergie atomique.

Pour 100% d’énergies renouvelables d’ici 2035.

Fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim en 2016,
Fermeture des centrales de Tricastin et Blaye en 2017.

Pour signer la pétition, c’est ici :

https://www.change.org/p/pour-100-d-%C3%A9nergies-renouvelables-d-ici-2035?

Le texte de la pétition :

Cliquez ici pour découvrir le texte de la pétition et ses annexes.