Le nucléaire n’est pas la solution aux problèmes de réchauffement climatique !

La lutte pour le maintien du financement climatique sans recours à l’énergie nucléaire.

 Trop Sale!

L’énergie nucléaire et l’extraction d’uranium génèrent de grandes quantités de déchets radioactifs et toxiques.

 Trop Dangereux!

Tchernobyl et Fukushima menacent des pays et des régions entiers. L’énergie nucléaire augmente également le risque de prolifération des armes nucléaires.

 Trop Cher! 

La construction de nouvelles centrales et la gestion des déchets nucléaires nécessiteraient des centaines de milliards d’euros.

 Trop Lent! 

Les énergies renouvelables sont utilisables dès aujourd’hui et réduisent immédiatement les émissions de CO2 alors qu’il faut des décennies pour construire de nouvelles centrales nucléaires.

 La lutte pour le maintien du financement climatique sans recours à l’énergie nucléaire. 

Le nucléaire ne peut pas concurrencer les énergies renouvelables. C’est une technologie obsolète du siècle dernier, où tout investissement se fait à perte. Afin de recevoir des subventions publiques, l’industrie nucléaire tente de se vendre comme une solution « verte » et neutre en CO2. En réalité, le nucléaire fait obstacle aux énergies renouvelables et aux autres solutions climatiques. Il fait perdre du temps et des ressources financières par le biais de technologies destructrices. Compte tenu du réchauffement climatique progressif, nous devons utiliser judicieusement les ressources financières afin de garantir la survie des personnes et des sociétés dont l’impact sur la pollution climatique est moindre. Ces ressources doivent être utilisées délibérément et de manière rentable conformément aux principes de la justice climatique.

L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE…

1. N’est ni propre ni faible en émissions de carbone

L’énergie nucléaire ne peut pas être considérée comme «sans carbone», comme le prétend l’industrie nucléaire. Actuellement, l’énergie nucléaire émet entre 88 et 146 g de CO2 / kWh, ce qui est bien plus que l’énergie éolienne (10 g), solaire (32 g) et géothermique (38 g).

2. Joue un rôle mineur par rapport à l’approvi-sionnement énergétique mondial

L’énergie nucléaire ne produit que 10% de l’électricité mondiale et moins de 5% de l’énergie totale. 85% de l’énergie mondiale est issue du pétrole, du charbon et du gaz. L’énergie nucléaire peut être éliminée progressivement tout autant que les combustibles fossiles.

3. Contamine l’environnement et l’eau potable

L’énergie nucléaire génère de 4 à 5 000 kg de déchets d’uranium radioactifs pour chaque kilo de combustible nucléaire, ce qui empoisonne les sols, l’air et l’eau potable. À l’échelle mondiale, les réacteurs produisent chaque année 10 500 tonnes de déchets nucléaires radioactifs mortels, ainsi qu’un large éventail d’autres émissions et déchets radioactifs. Les réacteurs nécessitent également de grandes quantités d’eau pour les systèmes de refroidissement, l’équivalent de 4 milliards de litres d’eau par jour pour un réacteur moyen, ce qui réduit la consommation d’eau potable et endommage les écosystèmes.

4. Méprise la terre et les droits de l’homme

Les populations autochtones, les personnes de couleur et les personnes à faibles revenus sont la cible de l’extraction de l’uranium et des déchets nucléaires. Les radiations impactent les femmes et les filles deux fois plus que les hommes. La contamination radioactive touchera les générations futures et contaminera l’environnement pendant des centaines de milliers d’années.

5. Bloque les énergies renouvelables – pas de subventions pour l’énergie nucléaire

L’énergie nucléaire nécessite d’importantes subventions, directement et indirectement, notamment en matière de financement, de recherche et développement, d’allègements fiscaux, de transfert de responsabilité, de réduction de la couverture d’assurance, de démantèlement et d’assainissement, de gestion des déchets, etc. Cela détourne les ressources financières en faveur des énergies renouvelables. Des catastrophes telles que Chernobyl et Fukushima peuvent submerger les économies nationales, créer une instabilité politique et faire dérailler les politiques énergétiques nécessaires pour faire face au changement climatique.

6. Est nocif pour la santé

Les différentes étapes nécessaires à la production d’énergie nucléaire – la «chaîne nucléaire» – affecteront la santé sur le long terme. Figurent sur la longue liste: cancers et leucémies, maladies non cancérogènes mais également les anomalies génétiques telles que les malformations congénitales.

Les solutions à la crise climatique sont évidentes

Il faut une transition rapide et équitable vers un système énergétique durable, sans nucléaire et sans carbone. Le seul moyen fiable d’arrêter les effets du réchauffement climatique est la transition économique qui part du nucléaire et des énergies fossiles obsolètes et destructrices de l’environnement vers les technologies renouvelables, propres, efficaces et abordables du XXIe siècle.

flyer Don't Nuke The climate
Le nucléaire n’est pas la solution aux problèmes de réchauffement climatique !
flyer Don't Nuke The climate
Le nucléaire n’est pas la solution aux problèmes de réchauffement climatique !