Les infos généralistes


Nous relayons une nouvelle fois un article du magazine Science & Vie (n° 1176). Éolien, solaire, hydraulique : à elles seules, ces énergies renouvelables pourraient subvenir à la totalité des besoins énergétiques de l’Hexagone d’ici à 2050 ! Tel est le constat, très dérangeant, d’une étude de la très officielle Ademe. Sur quelles bases ? A quel prix ? Partie du nucléaire, une France « 100 % verte » est-elle crédible ? Le dossier de Vincent Nouyrigat. La France possède un véritable potentiel « vert » Pour évaluer le potentiel français, les chercheurs ont analysé les cartes de puissance des vents et d’irradiation solaire issues de la Nasa. Ils ont aussi évalué la force des marées et de la houle, avant de convertir ces données en capacité de production d’électricité. Ce potentiel a ensuite été confronté aux contraintes du terrain : reliefs, réserves naturelles, présence d’habitations… Il ressort de toutes ces analyses un gisement exploitable abondant et bien réparti à l’échelle du pays. Éolien Solaire Hydraulique La France sans énergie nucléaire… Ce titre ressemble à une provocation. Un crime de lèse-majesté. Une proposition presque aussi indécente que celle qui consisterait à priver l’Hexagone de vin rouge ou de camembert ! Aucune institution, aucun laboratoire n’avait jusqu’ici osé explorer ce cas de figure énergétique, du moins publiquement. Avouons-le : cette hypothèse sulfureuse est difficile à formuler dans un pays dont l’électricité – et par là une grande partie de son confort et de sa puissance économique – repose à 75 % sur la fission nucléaire. Un pays jalonné de 58 réacteurs répartis sur 19 sites générateurs d’emplois. Un pays où tout scénario énergétique qui se respecte contient toujours à long terme une bonne tranche d’atome… malgré la catastrophe de Fukushima et les déboires du réacteur EPR. C’est simple, en France, l’idée d’une sortie du nucléaire évoque inévitablement un « retour à la bougie ». Ici peut-être plus qu’ailleurs, les alternatives sobres en carbone sont réputées peu crédibles (lire notre „dossier noir des énergies vertes“, S&V n° 1086, mars 2008). Et pour cause : plombés par leur dépendance à la météo du moment, éoliennes et panneaux photovoltaïques semblent incapables de répondre à la demande d’électricité – à moins de mobiliser des moyens de secours considérables et ruineux. Un scénario 100 % vert a de quoi déranger dans un pays si attaché à l’atome « A tout moment, la production d’électricité et sa consommation doivent être parfaitement égales, sinon le réseau risque de s’effondrer dans la minute », rappelle Nouredine Hadjsaid, à l’Institut national polytechnique de Grenoble. Cet exigeant équilibre ne paraît pouvoir être assuré que par des générateurs thermiques puissants, disponibles et délivrant leurs électrons sur commande. Sauf que la situation a évolué. Contre toute attente, ce discours passe de plus en plus...

Mehr

Retour sur ce qui aurait pu être le Fukushima français… Qui parmi nous connais cet épisode peu glorieux du nucléaire Français ?Un de plus me direz-vous… et pourtant, on parle bien là de la fusion d’un réacteur ! C’est grâce à l’émission de radio Affaires Sensibles de Radio France Inter de ce lundi 8 juin 2015 que ce grave épisode s’est rappelé à notre mémoire. Nous vous invitons donc à réécouter cette émission (disponible jusqu’au 3 mars 2018) ou à la podcaster sur le site de Radio France Inter… Comme d’habitude, c’est un très bon travail de journaliste. L’émission est très bien documentée et les intervenants pertinents… enfin, certains plus que d’autres… De cet évènement, vous ne vous rappelez sûrement pas grand-chose, tant il est passé inaperçu dans le paysage médiatique, « noyé » au même moment par « la tempête du siècle » de l’hiver 1999. Et pourtant de mémoire d’agent d’EDF, à Blaye, cette nuit-là en France, on est jamais passé aussi près de la catastrophe ultime quand il s’agit de risque nucléaire : celle de la fusion d’un réacteur. Le site de l’émission : "Tcherno-Blaye" : le jour où la France a frôlé la catastrophe nucléaire► Podcast : http://goo.gl/EYLY20 Posted by Affaires sensibles on mardi 9 juin 2015 http://www.franceinter.fr/emission-affaires-sensibles-tcherno-blaye-le-jour-ou-la-france-a-frole-la-catastrophe-nucleaire...

Mehr

Le document proposé en téléchargement comprend 6 pages. Vous y trouverez des informations sur : – L’âge moyen des centrales nucléaires de l’Europe, – Les plus anciennes centrales nucléaires de l’Europe et dans les environs, – Les centrales nucléaires en construction et prévus dans l’Union européenne, – Les positions politiques des gouvernements sur l’énergie nucléaire en Europe, – Les structures et groupes gérant les centrales. Merci à Jan Haverkamp de Greenpeace pour le partager de l’information. Source : IAEA PRIS database – http://www.iaea.org/pris, Jan Haverkamp. Vous pouvez télécharger le tableau 20141015_EU_nuclear_reactors la version .ods. Vous pouvez télécharger le tableau 20141015_EU_nuclear_reactors la version...

Mehr

Die ‚Réaction en chaine humaine‘ braucht Ihre Unterstützung. Unsere Bürgerinitiative ist eine Organisation nach französischem Recht (Gesetz von 1901). Wir sind Bürger/innen aus dem Rhônetal, der Region mit der weltweit größten Konzentration von Atomanlagen (14 Reaktoren). Die nukleare Katastrophe von Fukushima hat uns dermaßen erschüttert, dass wir im April 2011 begonnen haben, Menschenketten zu organisieren. Nach siebenmonatiger intensiver Vorarbeit entschieden sich verschiedene große nationale Organisationen wie Resau Sortir du nucléaire und Greenpeace mitzumachen. Unser erster großer Erfolg war die Menschenkette im Rhonetal zwischen Lyon und Avignon. Am 11. März 2011 gelang es uns über 60000 Menschen zu mobilisieren und damit ein auch über die Grenzen Frankreichs hinaus sichtbares Zeichen gegen Atomkraft zu setzen. Ab 2012 sind wir eine eigenständige nationale Bürgerinitiative. Unsere Organisation setzt sich pazifistisch national und international für den schnellstmöglichen Atomaustieg auf ziviler und militärischer Ebene ein. Die Gründung der Bürgeriniative «Reaction en chaine humaine» (RECH) erscheint uns notwendig um neue Anregungen, mehr Bürgernähe und somit mehr direkte Demokratie in der französischen Anti-Atombewegung entstehen zu lassen. Wir wollen mit allen Gruppen, Gruppierungen, Vereinen, Organisationen und Parteien in Europa und der Welt zusammenarbeiten, die für einen demokratischen Weg der ökologischen Energiewende kämpfen. Die Konzepte und Lösungen zum Atomausstieg und Energiewandel existieren, es fehlt aber vielerorts noch der politische Wille. Frankreich und Spanien haben Wind und Sonne. Die nordischen Länder wie Deutschland und Dänemark haben Wind -und die Wasserkraft. Ein europäisches Gesamtkonzept ist möglich, um den gesamten Energiebedarf ohne Atomkraft zu produzieren. Wir wollen eine bessere Zukunft für unsere Kinder und alle nachfolgenden Generationen. Um diese Ziele zu erreichen werden wir auch weiterhin fortfahren große Menschenketten organisieren. Unsere Kraft besteht in dem Engagement der Bürger/innen dieser...

Mehr

Finden Sie uns auf Facebook Reaction en chaine humaine a partagé un lien. ... See MoreSee LessDeux réacteurs supplémentaires en passe d'être arrêtés définitivement - L'ACROnique de Fukushimafukushima.eu.orgSelon les médias japonais, Kansaï Electric devrait arrêter définitivement les réacteurs n°1 et 2 de sa centrale d’ÔÏ située dans la province de Fukui. Ils ont été mis en service en mars et décembre 1979 respectivement et ont chacun une … Lire la suite → 4  ·  http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/emissions/… ... See MoreSee LessFaut-il avoir peur du nucléaire ? - France 3 Normandiefrance3-regions.francetvinfo.frSept experts indépendants ont contribué au rapport que Greenpeace France vient de remettre aux autorités sur la sécurité des réacteurs nucléaires et des piscines d’entreposage. Dimanche en politique revient sur ce débat avec Jacques Lepetit, Yannick Rousselet et Boris Le NGoc. 4  ·  https://www.valeursactuelles.com/societe/ardeche-une-centrale-nucleaire-evacuee-en-urgence-89799 ... See MoreSee LessArdèche : une centrale nucléaire évacuée en urgencevaleursactuelles.comLa sécurité des centrales nucléaires françaises continue de faire débat. Alors que des activistes du groupe Greenpeace ont tiré le 12 octobre dernier un feu d’artifice sur le site de Cattenom, en Lorraine, afin d’attirer l’attention sur la sûreté des installations, c’est la centrale de Cruas-Meysse,... 4  ·  http://huffingtonpost.fr/corinne-lepage/… ... See MoreSee LessBLOG - Pourquoi le nucléaire est en train de ruiner la Francehuffingtonpost.frMur d'investissement, falaise financière, les allégories ne manquent pas pour décrire l'impossible équation financière à laquelle la filière nucléaire française est confrontée. 4  ·  http://francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-planete/… ... See MoreSee LessC'est ma planète. Nucléaire : comment l'Italie démantèle ses centralesfrancetvinfo.frLa France se trouve face au vieillissement de ses centrales nucléaires. Anne-Laure Barral s'est rendue en Italie qui démantèle petit à petit ses quatre centrales. 4  ·  View on...

Mehr

home