Nos actions


Ciné – débat : « MUNEN – Histoire des sapeurs-pompiers volontaires de Namie »   mardi 21 mars 2017 – 20h Projection du film d’animation (VOST) MUNEN L’histoire des sapeurs pompiers de la ville de Namie Suivi d’un débat et des témoignages d’habitants de Fukushima, en présence du réalisateur et de la délégation japonaise de Fukushima.   Toutes les dates : Samedi 18 mars 2017 à Lyon Horaires :14 h 30 -17 h 00. Lieu: Bibliothèque du 1er arrondissement de Lyon: 7 rue Saint Polycarpe 69001 Lyon. Mardi 21 mars 2017 à Valence Horaires : 20 heures. Lieu: Cinéma Le Navire, 9 boulevard d’Alsace, Valence.   Mercredi 22 mars 2017 à Grenoble « Fukushima – Regards croisés » Horaires: 18h30 – (accueil à 18h pour visiter l’exposition de dessins de Géraud Bournet) Lieu: Bibliothèque Centre Ville de Grenoble,10 Rue de la République 38000 Grenoble. Jeudi 23 mars 2017 à Ambérieu-en-Bugey Horaires: 20h30 – (accueil à 20h). Lieu: MJC, Place Jules Ferry, 01500 Ambérieu-en-Bugey.   Théâtre de dessins japonais : Témoignages d’habitants de Fukushima et Hiroshima Le kamishibai Des victimes de Hiroshima et Fukushima vont présenter le théâtre de dessins, le kamishibai, et feront part de leurs expériences de la transmission des vécus en s’appuyant sur cette forme de l’art populaire. Dimache 19 mars 2017 à Lyon Horaires: 15h-17h (accueil à 14h30). Lieu: Salle de conférence, Hôtel Kyriad Lyon Centre Perrache, 26 Cours de Verdun Perrache 69002 Lyon. Jeudi 23 mars 2017 à Grenoble Horaires: 14h-16h. Lieu: Maison des associations, 6 Rue Berthe de Boissieux, Grenoble.     Pour les détails visitez le site web de l’association Nos Voisins Lointains 3-11 http://nosvoisins311.wixsite.com/voisins311-france/agenda Contact:...

Read More

Nous remercions toutes les équipes des ponts pour cette bonne action. On était 25 personnes en Bourgogne et 30 personnes en Rhône-Alpes. 12 ponts, A6-A7, 7000 voitures par heure du soleil pas trop du vent ! Des banderoles contre le nucléaire et pour le développement des énergies renouvelables. Si le gouvernement ne veut pas nous entendre, nous sommes visibles...

Read More

INVITATION pour une soirée de théâtre exceptionnelle ÊTRE « LIQUIDATEUR » HIER ET AUJOURD’HUI Avec le spectacle ELENA OU LA MEMOIRE DU FUTUR et le témoignage de Oleg Veklenko artiste et « liquidateur » ukrainien de la première heure   Le spectacle ELENA OU LA MEMOIRE DU FUTUR D’après le prologue de La Supplication de Svetlana Alexievitch, avec Nathalie Vannereau. Elena est la femme d’un liquidateur envoyé en première ligne au moment de l’explosion du 4e réacteur de Tchernobyl. C’est une femme banale. La tragédie la transforme en héroïne contemporaine. DR Le spectacle est une création d’une troupe de comédiens français – la compagnie Brut de Béton – sous la direction du metteur en scène Bruno Boussagol qui, dans le cadre d’une tournée qui les mènera de Paris à Genève, fera une halte sur les terres de Fessenheim pour donner une représentation unique de son spectacle « Elena 30 ans après » à partir du livre La Supplication aux Éditions J.C. Lattes de l’écrivain Madame Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015. « Elena est l’héroïne du prologue de La supplication. J’ai voulu l’isoler et en faire un spectacle à part entière afin d’en restituer la totalité du texte sans risquer de déséquilibrer l’ensemble du spectacle initial (à l’origine une partie du prologue commençait La Prière de Tchernobyl ). Elena c’est une femme banale que l’histoire traverse et qui la mute en héroïne tragique contemporaine. Elle est unique parce que marquée par l’écriture de la plus grande catastrophe technologique de tous les temps. Ce n’est pas rien » , explique le metteur en scène Bruno Boussagol. Elena 30 ans après est une nouvelle version de Elena ou la mémoire du futur dont la représentation est prévue le lundi 4 avril à Fessenheim, par la troupe de comédiens français, Brut de Béton. Cette structure de réflexion, de proposition et de réalisation d’actes artistiques n’ignorant pas le malaise dans la civilisation lance un appel : « Il est temps que les individus éclairés de notre temps, conscients de l’imminence d’une nouvelle catastrophe nucléaire civile ou/et militaire, aient du courage et se lèvent. » Elle estime que « l’année 2016 devrait être l’année d’une prise de conscience populaire » , tout en rappelant que le 11 mars 2016 sera la journée de commémoration (5 ans après) du début de la catastrophe de Fukushima et le 26 avril (30 ans après) celle du début de la catastrophe de Tchernobyl. « Partout dans le monde ces dates seront célébrées. »   Le témoignage de Oleg Veklenko artiste et « liquidateur » ukrainien de la première heure À l’issue de la représentation, le témoin de...

Read More

Les attentats du 13 novembre 2015 nous posent plus que jamais des questions sur la sécurité en France, et notamment en ce qui concerne les sites industriels sensibles, y compris les sites nucléaires… L’association RECH associée à la CRIIRAD a écrit une lettre à l’Autorité de Sûreté Nucléaire ce 2 décembre. En voici le contenu : à l’Autorité de Sûreté Nucléaire, Objet : Demande de sécurité des centrales et sites nucléaires. Monsieur le président de l’ASN, Suite aux attentats terroristes de Paris du 13 novembre dernier, notre Premier ministre Manuel Vals a évoqué en particulier le risque d’attaque chimique sur notre territoire. Mais qu’en est-il du risque d’une attaque terroriste sur nos centrales et sites nucléaires ? Nous sommes légitimement et citoyennement en droit d’être inquiets à ce sujet. Pour exemple, les intrusions de militants de Greenpeace du 5 décembre 2011 à Cruas (07), du 15 juillet 2013 sur le site de Tricastin (26/84) et du 18 mars 2014 dans la centrale de Fessenheim (68) ont montré qu’il était possible à quelqu’un venu de l’extérieur d’entrer dans une centrale nucléaire. Pour rappel, suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, les autorités européennes avaient demandé des « Stress tests » sur les centrales de l’Europe qui incluaient : agressions violentes par séisme, inondations et attaques terroristes. En France, l’ASN a décidé à cette époque qu’elle était d’accord pour des Évaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) incluant les séismes et les inondations mais pas pour le reste notamment les attaques terroristes. Ce que l’on pouvait supposer est que notre pays n’était pas concerné par ces attaques. Face aux événements terribles de cette fin d’année 2015… On ne peut plus écarter l’éventualité d’une attaque terroriste sur nos centrales et sites nucléaires. Quelles sont les mesures précises qui sont actuellement prises ? Un plan de surveillance spécial a-t-il été mis en place ? Le périmètre de sécurité des centrales et des sites nucléaires a-t-il été renforcé ? Une surveillance efficace contre des attaques aériennes ou de drones a-t-elle aussi été mise en place sur les sites sensibles comme La Hague où sont entreposées une soixantaine de tonnes de Plutonium ? Qu’en est-il de Malvési, de Cadarache, de Marcoule et des FBFC ? Si ce n’est pas déjà fait, nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires d’urgence pour éviter et contrer une attaque terroriste et ce, sur l’ensemble de nos centrales et sites nucléaires. Merci de votre diligence et de votre réponse dans les meilleurs délais vu l’urgence de la situation. Nous vous prions d’agréer, Monsieur, nos meilleures salutations. Si vous pensez comme nous, nous vous invitons à imprimer la lettre en deux exemplaires. L’une pour le siège social...

Read More

home