Nos actions


Rendez-vous place de l’horloge, devant l’hôtel de ville d’Avignon à 11h. Chaine humaine, pour la sortie du nucléaire, la transition écologique et énergétique, la préservation du climat et la création de milliers d’emplois dans la transition… 11h : Rassemblement place de l’horloge devant l’hôtel de Ville d’Avignon. 11h30 : Prise de paroles des représentants associatifs et politiques sur ces sujets cruciaux. 12h30 : Départ de la chaine humaine de la place de l’horloge vers le pont St Benézet puis sur le pont Daladier et les berges de l’ile de la Barthelasse. 13h15: Pique nique tiré du sac sur les berges de l’ile de la Barthelasse. Les premiers signataires de l’appel pour cette chaine humaine. Inscrivez-vous : CREAVIGNON, EELV AVIGNON, Réaction en Chaine Humaine, NPA.,Réseau Sortir du Nucléaire. CHAINE HUMAINE EN AVIGNON SAMEDI 15 AVRIL POUR LA SORTIE DU NUCLÉAIRE ET LA TRANSITION...

Read More

Gilhac et Bruzac, le 4.3.2017 Le 11 mars 2017 à 15 heures à Valence Chaîne humaine pour l’arrêt du nucléaire 6 ans après le début de la catastrophe de Fukushima Les catastrophes de Fukushima et Tchernobyl nous ont prouvé le danger réel du nucléaire. En France, nous ne cessons de réparer et de prolonger des centrales nucléaires vétustes. Alors que le pays serait capable de produire 100% de son électricité avec les énergies renouvelables. Les présidentielles approchent, nous voulons que soit inscrite dans les programmes des candidats une décision française pour la sortie du nucléaire afin qu’une stratégie pour les énergies renouvelables se mette en place. N’attendons pas l’accident pour agir! Faisons connaître notre indignation et notre détermination pour l’arrêt du nucléaire! Quand agir ? Le samedi 11 mars à 15 heures. Où agir ? Rejoignez-nous au Kiosque Peynet, Champs de Mars à Valence. Nous déambulerons avec nos...

Read More

FUKUSHIMA (Japon) 11.03.2011 TCHERNOBYL (Ukraine) 26.04.1986 Les catastrophes nucléaires de Fukushima et de Tchernobyl nous ont prouvé le danger réel du nucléaire ! En France on ne cesse de réparer et de prolonger des centrales nucléaires vétustes, alors que le pays serait capable de produire 100 % de son électricité avec les ÉNERGIES RENOUVELABLES. Les présidentielles approchent, nous voulons que soit inscrite dans les programmes des candidats une décision française pour la sortie du nucléaire afin qu’une stratégie se mette en place. N’attendons pas l’accident pour agir ! Faisons connaître notre indignation et notre détermination pour l’arrêt du nucléaire ! Rejoignez-nous à : • Valence le samedi 11 mars 2017 à 15 heures, Parc Jouvet • Lyon le samedi 18 mars – plus d’informations sur www.stop-bugey.org • Lyon le samedi 29 avril 2017 à 15 heures, Place Bellecour....

Read More

Tchernobyl: 30 ans après? Aujourd’hui, 30 ans après la catastrophe, le thème de Tchernobyl est plus actuel que jamais. Il provoque, d’une part, une réflexion sur les droits et les libertés des citoyens. En effet, pour certains pays de l’ancien bloc soviétique la liberté d’expression et même la valeur d’une vie humaine semblent encore dérisoires. D’autre part, dans le cadre d’une utilisation stratégique des ressources énergétiques, le nucléaire fait partie intégrante du débat. En effet, en France l’électricité est produite à plus de 70% par les centrales nucléaires. Enfin, il y a eu d’autres catastrophes dues à l’homme depuis Tchernobyl, mais cette dernière reste la plus grave de toute l’histoire de l’humanité. Elle est le symbole de la souffrance et du sacrifice. Il est donc important de garder la mémoire de cet accident et de sensibiliser le public aux conséquences que peuvent avoir les activités humaines sur l’environnement. C’est pourquoi nous vous invitons au Film-débat, « La Supplication » :  Le 14 octobre à 20 h, le cinéma Le Navire proposera en avant-première une projection de « La supplication. Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse », nouveau film de Pol CRUCHTEN. Le film : Ce film ne parle pas de Tchernobyl, mais du monde de Tchernobyl dont nous ne connaissons presque rien. Des témoignages subsistent : des scientifiques, des enseignants, des journaliste, des couples, des enfants,… Ils évoquent ce que furent leur quotidien, et puis la catastrophe. Leurs voix forment une longue supplication, terrible mais nécessaire qui dépasse les frontières et nous amène à nous interroger sur notre condition. D’après le livre de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015....

Read More

Les actions coup de poing du 1er octobre 2016 de 10h30 à 11h30 Le 11.3.2016,5 ans après le début de la catastrophe de Fukushima, Le 26.4.2016, 30 ans après le début de la catastrophe deTchernobyl, Nous ne voulons pas subir le destin Ukrainien, Japonais ou Américains, nous voulons un avenir sans cette menace vitale pour tous les enfants du monde. Nous voulons une décision française pour la sortie du nucléaire afin qu’une stratégie du développement des énergies renouvelable se mette en place. Agissez : déployez vos banderoles sur les ronds-points proche des autoroutes Pour un impact énorme et une économie d’énergie humaine. Pourquoi agir ? Petit rappel des faits : En France et dans le monde le nucléaire est un fardeau inacceptable et ingérable pour les générations futures. La durée de vie d’un réacteur est de 30 ans. Parmi les 58 réacteurs nucléaires Français, les 3/4 auront plus de 30 ans en 2016 (et 90 % en 2020). Ceci fait courir un risque inacceptable de catastrophe atomique en France. Quand agir ? Le samedi 1er octobre 2016 De 10h30 à 11h30, déployez vos banderoles sur les ponts d’autoroute. Où agir ? A Flamanville ou près de chez vous ! Sur les ronds-points à proximité des entrées des autoroutes de la A7. Vous avez besoin de 3-4 personnes et d’une banderole avec des ficelles pour la fixer si nécessaire. Pour débuter, choisissez un lieu. Puis contactez-nous. La déclaration aux préfectures sera fait par la RECH. Comment fabriquer sa banderole ? Couper une bande de tissu de 75 CM, de large sur   6  à  8 M de Long. Prévoir un gabarit de  15  CM de large pour la marge supérieure et la marge inférieure. Prévoir des gabarits pour les lettres de  24 CM de large  et de  44 CM de haut. Prévoir un gabarit de 15 CM de large pour l’intervalle  entre les lettres qui servira de i. Faire un ourlet et coudre une bande de 4CM environ sur les 2 longueurs de tissu pour le renforcer. Mettre des œillets tous les 50 CM pour fixer verticalement des bambous. Contactez-nous pour plus d’informations Association R.E.C.H. – Réaction en Chaîne Humaine Quartier Rouretord – 07800 Gilhac et Bruzac. Tél. : 0033 7 77 20 27 71 – Mail : contact-Rech@chainehumaine.fr Facebook : Réaction en chaîne...

Read More

INVITATION pour une soirée de théâtre exceptionnelle ÊTRE « LIQUIDATEUR » HIER ET AUJOURD’HUI Avec le spectacle ELENA OU LA MEMOIRE DU FUTUR et le témoignage de Oleg Veklenko artiste et « liquidateur » ukrainien de la première heure   Le spectacle ELENA OU LA MEMOIRE DU FUTUR D’après le prologue de La Supplication de Svetlana Alexievitch, avec Nathalie Vannereau. Elena est la femme d’un liquidateur envoyé en première ligne au moment de l’explosion du 4e réacteur de Tchernobyl. C’est une femme banale. La tragédie la transforme en héroïne contemporaine. DR Le spectacle est une création d’une troupe de comédiens français – la compagnie Brut de Béton – sous la direction du metteur en scène Bruno Boussagol qui, dans le cadre d’une tournée qui les mènera de Paris à Genève, fera une halte sur les terres de Fessenheim pour donner une représentation unique de son spectacle « Elena 30 ans après » à partir du livre La Supplication aux Éditions J.C. Lattes de l’écrivain Madame Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015. « Elena est l’héroïne du prologue de La supplication. J’ai voulu l’isoler et en faire un spectacle à part entière afin d’en restituer la totalité du texte sans risquer de déséquilibrer l’ensemble du spectacle initial (à l’origine une partie du prologue commençait La Prière de Tchernobyl ). Elena c’est une femme banale que l’histoire traverse et qui la mute en héroïne tragique contemporaine. Elle est unique parce que marquée par l’écriture de la plus grande catastrophe technologique de tous les temps. Ce n’est pas rien » , explique le metteur en scène Bruno Boussagol. Elena 30 ans après est une nouvelle version de Elena ou la mémoire du futur dont la représentation est prévue le lundi 4 avril à Fessenheim, par la troupe de comédiens français, Brut de Béton. Cette structure de réflexion, de proposition et de réalisation d’actes artistiques n’ignorant pas le malaise dans la civilisation lance un appel : « Il est temps que les individus éclairés de notre temps, conscients de l’imminence d’une nouvelle catastrophe nucléaire civile ou/et militaire, aient du courage et se lèvent. » Elle estime que « l’année 2016 devrait être l’année d’une prise de conscience populaire » , tout en rappelant que le 11 mars 2016 sera la journée de commémoration (5 ans après) du début de la catastrophe de Fukushima et le 26 avril (30 ans après) celle du début de la catastrophe de Tchernobyl. « Partout dans le monde ces dates seront célébrées. »   Le témoignage de Oleg Veklenko artiste et « liquidateur » ukrainien de la première heure À l’issue de la représentation, le témoin de...

Read More

home